Hyperhidrose axillaire (Transpiration des aisselles)

description
Hyperhidrose axillaire (Transpiration des aisselles)

Le corps humain est doté d’environ 4 millions de glandes sudoripares, ce sont ces glandes qui produisent ce liquide appelé la sueur. La sueur permet de réguler la température de notre corps. Plusieurs facteurs favorisent la production de sueur chez une personne, telle que la chaleur, le sport, le stress... Chez certaines personnes, cette sudation peut être anormalement importante sans lien avec les facteurs extérieurs, c’est ce que l’on appelle l’Hyperhidrose axillaire.

 

Trois solutions peuvent être proposées pour diminuer considérablement l’hyperhidrose.

 

 La première est l’intervention chirurgicale par incision, au niveau du creux axillaire, qui va permettre de retirer une sélection de glandes sudoripares. Cette technique est sans danger, car le nombre de glandes détruites est minime et la zone opérée limitée. Cette opération est indiquée pour les personnes souffrantes d’une hypersudation des aisselles, qui peut le plus souvent devenir une source de grandes gênes, voire d’infirmité dans certains cas.

 

La deuxième solution est l’injection de toxine botulique, ce traitement permet de limiter temporairement la sudation en injectant du botox© dont l’effet est de bloquer les signaux des nerfs aux glandes sudoripares au niveau des aisselles ou bien encore des paumes des mains.

 

La troisième technique, peu pratiquée, car considérée comme moins efficace, consiste à effectuer une lipoaspiration très superficielle du creux axillaire pour dissoudre les glandes sudoripares. Ce procédé à l’avantage d’éviter les cicatrices et de détruire également les bulbes pileux et donc de stopper la repousse des poils. La visibilité de la zone par le chirurgien est limitée, ses faits et gestes sont donc moins précis.

 

Avant l’intervention chirurgicale de l’hyperhidrose axillaire

 

A la suite de la première consultation, un bilan préopératoire sera établi pour déterminer le geste à adopter selon les besoins et la morphologie du patient. Une seconde consultation avec le médecin anesthésiste devra être réalisée 48h précédant l’intervention, afin de déceler une éventuelle contre-indication.

 

Enfin, la prise de médicaments contenant de l’aspirine devra être proscrite durant les 10 jours précédant l’intervention.

 

Déroulement de l’intervention chirurgicale de l’hyperhidrose axillaire

L'intervention s’effectue sous anesthésie locale ou générale et en ambulatoire c'est-à -dire avec une sortie le jour même après quelques heures de surveillance.

 

 

Après l'intervention chirurgicale d’une hyperhidrose axillaire

Les premiers jours, il faut se reposer au maximum et éviter tout effort violent.

Les suites opératoires peuvent être marquées par l'apparition d'un œdème (gonflement), d'ecchymoses (bleus).

 

Les cicatrices peuvent rester un peu rosées durant les premières semaines.

 

Les injections de toxine botulique pour transpiration excessive

 

Tout d’abord, puisqu’il ne s’agit pas d’une intervention chirurgicale, il n’est pas nécessaire d’être à jeun le jour de l’injection. Néanmoins, plusieurs facteurs peuvent agir négativement sur la qualité de votre peau, il conviendra donc de ne pas s’exposer au soleil durant les heures précédant la séance d’injection et d’éviter la consommation d’alcool.

 

Pour limiter tout saignement, il est aussi nécessaire d’interrompre la prise de médicament contenant de l’aspirine ou des anti inflammatoires durant les 10 jours avant la séance.

 

Il convient de respecter les contre-indications suivantes :

  • Certaines maladies neuromusculaires comme la myasthénie.
  • Grossesse et allaitement
  • Hypersensibilité connue à la neurotoxine botulinique

 

Déroulement des injections de toxine botulique

 

L'injection de toxine botulique sera réalisée au cabinet. Le traitement consiste en une série d'injections au niveau des aisselles ou des paumes des mains. L'aiguille est très fine, et les injections de botox© sont habituellement peu douloureuses.

 

Pour éviter tout inconfort, vous pouvez malgré tout opter pour l’application une heure avant les injections d’une crème anesthésiante (EMLA) vendue en pharmacie, cela permettant de réduire davantage la douleur.

 

Après les injections de toxine botulique

 

Les injections de Botox impliquent très peu de complications. Eventuellement, il est possible d’observer un léger gonflement de la zone traitée, qui disparaît après une demie-heure. Même si les premiers résultats sont observables immédiatement, entre 4 et 10 jours sont nécessaires pour obtenir le résultat définitif, le temps pour la toxine botulique d’être assimilée entièrement par votre corps.

 

Les activités normales peuvent être reprises dès la sortie du cabinet. En revanche, il est recommandé d’éviter la pratique du sport durant les deux heures qui suivent les injections, mais aussi de ne pas manipuler la zone injectée durant les 48h suivant les injections, le risque étant d’étaler la toxine en dehors des zones visées.

Page réalisée d'après les fiches d'information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique

Page created according to the information sheets of the authority of the French Society of Plastic Reconstructive and Aesthetic surgery (Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique - SOFCPRE)

vidéos

Injection d'acide hyaluronique et de botox, Questions réponses par le Docteur Christelle Santini Chirurgien esthétique à Paris

 

Botox et acide hyaluronique, interview du Dr Christelle Santini

 

Quelle est la différence entre l’acide hyaluronique et le Botox ?

Docteur Christelle Santini : L’acide hyaluronique et le Botox sont 2 produits qui permettent d’obtenir un rajeunissement facial. Par contre les mécanismes d’action sont totalement différents.

L’acide hyaluronique est un produit de comblement qui permet de combler certaines rides du visage alors que le botox ou toxine botulique neutralise l’action de certains muscles et donc par ce biais diminue les rides notamment au niveau du front.

 

Combien de temps durent les effets de ces injections ?

Docteur Christelle Santini : L’effet d’une injection d’acide hyaluronique dure entre 6 mois et un an par contre l’effet du Botox dure entre 4 et 6 mois.

 

Quelles zones peuvent-elles être traitées ?

Docteur Christelle Santini : Le Botox est utilisé essentiellement pour traiter les rides du visage comme les rides du lion entre les sourcils, les rides frontales ou la patte d’oie, c’est-à-dire les rides présentes au coin des yeux.

L’acide hyaluronique est plutôt utilisé pour la partie basse du visage notamment les sillons Ando géniens, les petites amertumes ou les rides péribuccales.

 

Faut-il une préparation avant les injections ? Quelles sont les précautions à prendre ?

Docteur Christelle Santini : Les injections sont contre indiquées en cas d’allergie ou d’herpès par exemple. Il est très utile en général avant l’injection de mettre de la crème anesthésiante type « EMLA » pour diminuer la sensation de piqûre.

 

Quelles sont les suites après le traitement ? Quelles sont les complications possibles ?

Docteur Christelle Santini : Il s’agit d’un traitement de médecine esthétique, c’est-à-dire très simple. Il n’y a aucune suite, tout au plus de petites rougeurs peuvent être présentes ou des traces de piqûres pendant quelques heures. Quelques ecchymoses peuvent apparaître parfois pour disparaitre en 72 heures en général.

 

Puis-je travailler immédiatement ?

Docteur Christelle Santini : Bien sûr, le travail est tout à fait possible. Il n’y a aucune éviction sociale après ce traitement de médecine esthétique.

 

A partir de quel âge peut-on faire des injections ?

Docteur Christelle Santini : Il n’y a pas d’âge pour commencer à faire des injections tout dépend de la gêne que l’on ressent.

 

Peut-on injecter d’autres produits ?

Docteur Christelle Santini : L’utilisation de produits non résorbables notamment est totalement interdite et déconseillée.

 

Existe-t-il d’autres techniques pour traiter les rides et ridules ?

Docteur Christelle Santini : Oui il y a d’autres techniques pour traiter les rides et ridules notamment les techniques chirurgicales : le lifting cervico-facial ou la blépharoplastie qui permettent un rajeunissement mais les suites post-opératoires sont plus lourdes que les techniques de médecine esthétique.

 

Qu’est-ce que le peeling ?

Docteur Christelle Santini : Le peeling est un traitement de médecine esthétique qui permet d’unifier le teint, de lisser les rides et ridules et de donner de l’éclat.

avant/après
Photos d'hyperhidrose axillaire sur demande
    Autres interventions esthétiques
    Injections de toxine botulique ou Botox®
    Tarifs
    à partir de 600 euros
    Voir tous les tarifs
    Questions / réponses
    Poser une question

    Cette page vous a plu ?

    Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page

    Average: 5 (1 vote)