EN

Rejoignez-nous !


Chirurgie et médecine esthétique à Paris

01 45 50 18 13

89 rue de la Pompe 75116 Paris

Traitement au laser et grossesse : ce qu’il faut savoir

Durant leur grossesse, beaucoup de femmes continuent à prendre soin de leur apparence et souhaitent entreprendre un traitement au laser pour en finir avec l’épilation conventionnelle. Pourtant, laser et grossesse ne font pas bon ménage. Voici ce qu’il est conseillé de faire avec ses poils durant la grossesse.

 

Le fonctionnement de l’épilation laser

 

Le laser détruit la matrice du poil par thermolyse. L’énergie lumineuse est conduite par la mélatonine présente dans le poil pour supprimer le bulbe sans toucher aux tissus avoisinants. Aujourd’hui, plusieurs types de laser peuvent traiter différentes carnations de peau et couleurs de poils, ce qui n’était pas le cas il y a encore quelques années.

 

Lorsque le faisceau est manipulé par un praticien expert qualifié, seul le poil est détruit, la peau reste intacte et les risques de complications sont rarissimes. Bien sûr, il faut prendre en compte les recommandations et contre-indications transmises avant chaque séance de laser.

 

Le laser pendant la grossesse 

 

La plupart des spécialistes déconseillent l’utilisation de l’épilation au laser durant la grossesse. Ils recommandent d’ailleurs de s’éloigner de toute exposition à un quelconque rayonnement ou décharge électrique. Ces précautions permettent de prendre en considération les modifications hormonales du corps humain lors d’une grossesse. Celles-ci pourraient être responsables d’une mauvaise réponse à l’épilation au laser. 

 

Par ailleurs, un traitement au laser durant la grossesse favorise l’apparition de varices en raison d’une irritation cutanée et d’une rupture de vaisseaux sanguins. Le risque de brûlures est augmenté, car la peau des femmes enceintes est plus sensible. Cela peut engendrer des cicatrices et des tâches disgracieuses sur la peau.

 

Quelle méthode utiliser pendant la grossesse pour s’épiler ?

 

Certaines autres méthodes d’épilation sont également déconseillées durant la grossesse. C’est notamment le cas de la cire et des crèmes dépilatoires. Leur formulation contient des ingrédients chimiques qui peuvent être responsables de réactions cutanées.

 

La méthode d’épilation la plus sûre durant la phase de gestation reste donc le rasage. 

 

Le laser après la grossesse

 

Après l’accouchement, en revanche, il est possible de commencer son traitement au laser.

 

On évitera cependant l’épilation laser dans certaines zones du haut du corps (aisselles, poitrine…) durant toute la période de lactation. 

 

Afin de prévenir toute réaction hormonale particulière, l’épilation au laser peut commencer entre 2 et 6 mois après l’accouchement, lorsque le bébé est nourri au lait maternisé. 

Par ailleurs, cet intervalle laisse le temps à votre corps, et à vos poils, de reprendre leur apparence normale (en effet, les poils peuvent être plus nombreux durant une grossesse).

Epilation laser - Dr Christelle Santini
Questions / réponses
Poser une question

Cette page vous a plu ?

Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page

Pas encore de vote