EN

Rejoignez-nous !


Chirurgie et médecine esthétique à Paris

01 45 50 18 13

89 rue de la Pompe 75116 Paris

Comment perdre la cellulite des cuisses ?

Les beaux jours, le soleil… c’est bien souvent le plaisir de se promener les jambes au grand air pour retrouver un peu de liberté et de bonheur. Mais pour certaines, c’est parfois un moment plus douloureux où ressurgissent les complexes d’une cellulite à exposer aux yeux de tous. Sans pour autant se préoccuper du regard des autres, il est bon de savoir que la médecine esthétique propose différentes solutions réellement efficaces pour perdre sa cellulite, sans chirurgie, tout simplement.

 

Qu'est-ce que la cellulite ? 

 

Appelée encore lipodystrophie, la cellulite se caractérise par une accumulation de graisse dans le tissu sous-cutané, associée à un œdème ou rétention d’eau : c’est la fameuse peau d’orange.

 

Une cellule graisseuse, ou adipocyte, peut ainsi voir son volume augmenté par 50 pour stocker des acides gras.

 

Cette accumulation s’effectue dans des zones préférentielles que sont les cuisses, les hanches ou les fesses (culotte de cheval).

 

Il faut bien la distinguer du terme médical cellulite, qui correspond à une infection suppurée profonde de la peau.

 

Quels sont les facteurs favorisant la cellulite ? 

 

Deux éléments vont contribuer à la formation de cellulite des cuisses, inclus dans sa définition : l’excès de graisse et la rétention hydrique.

 

Facteurs favorisant l’accumulation de graisse

 

Tous les éléments favorisant l’excès de poids, voire l’obésité, contribuent donc à la formation de cellulite. C’est dire que l’âge et l’hygiène de vie jouent un grand rôle, à travers notamment l’exercice physique et l’alimentation.

 

La cellulite touchant essentiellement les femmes, il est clair que les hormones jouent aussi un rôle direct.

 

Génétiquement, la femme est en effet « programmée » pour stocker plus de graisse que l’homme : elle posséderait ainsi 2 fois plus d’adipocytes, des hormones comme les oestrogènes ou la prolactine favorisant une telle accumulation de lipides.

 

Toutes les hormones contribuent ainsi au développement de la cellulite chez la femme, en particulier une grossesse, la ménopause ou encore la prise de pilules contraceptives.

 

Ce rapport à la féminité fait que la cellulite a longtemps été magnifiée comme attribut de la belle femme plantureuse : les tableaux de Rubens par exemple sont le témoignage qu’une époque aujourd’hui révolue !

 

Facteurs favorisant la rétention d’eau ou œdème

 

Dès qu’un drainage veineux ou lymphatique est défaillant, le risque d’œdème augmente.

 

C’est le cas par exemple lors d’insuffisance veineuse ou d’un syndrome jambes lourdes, touchant là-aussi plus souvent les femmes.

 

La chaleur ou encore le défaut d’exercice physique sont alors des facteurs aggravants. 

 

Comment voit-on que l'on a de la cellulite aux cuisses ?

 

Le diagnostic de cellulite est malheureusement assez facile, car par définition très visible. Il est toutefois important de reconnaître son type de cellulite, pour savoir son stade et choisir le meilleur traitement en médecine esthétique.

 

Reconnaître la cellulite aqueuse

 

C’est le premier stade, caractérisé par un faible dépôt graisseux et un œdème en revanche plus marqué. Les cuisses restent encore assez minces, tandis que l’œdème peut se manifester par un signe du godet : en pressant du doigt, la peau garde une petite marque en dépression totalement indolore.

 

Un œdème peut toutefois se rencontrer aussi sur des pathologies plus graves : c’est pourquoi le diagnostic médical est toujours essentiel.

 

Reconnaître la cellulite graisseuse

C’est la forme la plus traditionnelle, avec le classique aspect en peau d’orange. La peau conserve une coloration normale et les tissus ne sont pas douloureux.

 

Reconnaître la cellulite fibreuse

 

C’est la forme la plus avancée, avec formation de capitons : la graisse est emprisonnée dans des septa fibreux. L’aspect est typique, avec un cloisonnement d’où semble faire saillie ces amas de graisse.

 

Les tissus étant sous tension, il n’est pas rare que les capitons soient sensibles dès qu’on appuie dessus.

 

Comment perdre la cellulite des cuisses ? 

 

Traitement hygiénique de la cellulite

 

Au premier stade, la cellulite peut disparaître avec une alimentation diminuée en matières grasses, un exercice physique accru, et des massages drainants. Ces derniers ont pour but de mobiliser la graisse sous-cutanée, et d’éliminer l’œdème tissulaire persistant.

 

Traitement médical ou lifting médical des cuisses

 

Cette prise en charge de la cellulite des cuisses peut s’envisager seule, ou dans le cadre plus général d’un amincissement sans chirurgie de la silhouette. 

 

Amincir et raffermir les cuisses : lifting médical par ultrasons focalisés (HIFU)

 

Avec un appareil à ultra-sons, la technologie HIFU vise à délivrer une source de chaleur en profondeur (55° c environ sur le derme et l’hypoderme), sans léser les tissus superficiels de la peau.

 

L’effet thermique va être double :

  • Il détruit les adipocytes, permettant une libération de graisse qui sera ensuite résorbée par les macrophages ; il faut compter plusieurs mois, mais l’effet est net.
  • Il détruit les fibres de collagène anciennes, pour induire un processus de cicatrisation : de nouveaux fibroblastes arrivent sur la zone lésée, pour refabriquer des fibres plus nombreuses et de meilleure qualité. Cet effet remodelant permet à la peau de retrouver élasticité et tonicité en environ 3 mois.

 

L’HIFU permet donc de traiter très efficacement une cellulite des cuisses, accompagnée d’un relâchement cutané.

 

Détruire la graisse des cuisses : la cryolipolyse

 

De nombreux travaux scientifiques ont prouvé qu’un froid intense et prolongé tuait les cellules graisseuses : la graisse ainsi libérée sera ensuite résorbée sur plusieurs semaines par les macrophages, selon un processus 100 % naturel.

 

La cryolipolyse utilise ce principe pour un amincissement durable des cuisses, sans chirurgie : les résultats sont optimaux au bout de 3 mois. C’est une technique efficace, indolore, avec des résultats définitifs puisque les cellules graisseuses détruites ne peuvent pas se régénérer. Une prise de poids sur les adipocytes restants est toutefois encore possible.

 

Traitement chirurgical de la cellulite

 

La liposuccion

 

Pour des cellulites plus importantes ou plus profondes, une solution consiste à aspirer les graisses par liposuccion.

 

Cette technique légèrement invasive permet de  remodeler profondément le galbe des cuisses, pour une jambe plus fine et une silhouette amincie.

 

Le chirurgien esthétique vérifie auparavant que la technique est compatible avec la morphologie de la patiente, sans excès cutané important. Dans ce cas en effet, la peau restante pourrait nuire au résultat esthétique final.

 

Le lifting des cuisses

 

Un peu plus lourde, cette chirurgie permet de traiter les excès de graisse et de peau, pour une prise en charge globale. Le praticien associe alors une liposuccion à une cruroplastie ou lifting des cuisses, pour ne pas laisser une peau flasque et tombante.

 

La jambe retrouve alors toute sa finesse et sa fermeté, avec un galbe élégant et aminci.   

 

Comme quoi la cellulite n’est désormais plus une malédiction ! Médecine esthétique et chirurgie esthétique apportent des solutions efficaces et rapides.

Cellulite des cuisses dr Christelle Santini
Questions / réponses
Poser une question

Cette page vous a plu ?

Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page

Pas encore de vote